Syndics contre ALUR : Le bras de fer

 

Frais de syndics : des changements à prévoir

Syndics contre ALUR : Le bras de fer

Les grandes enseignes françaises de syndics sont aujourd'hui montrées du doigt à travers un rapport datant du 15 mai, révélant leurs pratiques abusives. Un duel à peine camouflé entre les professionnels de gestion immobilière et l'Etat. Explications.

L'enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on, adage démontré en ce moment par la loi ALUR. Car c'est notamment pour restaurer les relations houleuses entre syndics et copropriétaires que Cécile Duflot a fait voter cette loi aux multiples décrets. Et ce sont précisément les copropriétaires qui paient aujourd'hui les pots cassés.

Rappelons que L'ALUR, par souci de transparence, impose dorénavant aux syndics de réaliser des fiches techniques précises avec un système d'immatriculation, de créer un fond de prévoyance pour les travaux, et d'ouvrir un compte unique pour chaque copropriété à partir du 26 mars 2015 et ce, gratuitement.

Les frais de syndic en augmentation

Dès l'évocation du projet, les administrateurs de biens avaient menacé d'augmenter leurs honoraires. Menace mise à exécution, mettant 7 copropriétés sur 10 devant le fait accompli. Jouant la course contre la montre, les syndics pratiquent des hausses de 23% en moyenne, prétextant l'ouverture du compte séparé. Ils créent aussi de nouveaux contrats bien plus onéreux composés de prestations coûteuses et soi-disant optionnelles. Mais ces prestations particulières n'ont pas encore été précisées par décret et les syndics profitent donc du vide juridique pour alourdir la note.

Alors comment réagir face à ces abus? Avec fermeté. La création d'un compte séparé ne justifie qu'une augmentation de 5 % maximum. Quant aux prestations particulières, les copropriétaires sont en droit de les refuser tant que le décret n'est pas passé. UFC-QUE CHOISIR publie d'ailleurs une liste des prestations qui vont devenir obligatoires et qui n'ont donc pas lieu d'être surtaxées. Et si le syndic est une forte tête, il ne faut pas hésiter à le menacer de donner le mandat à la concurrence. Attention, en cette période d'assemblées générales, certains administrateurs de biens en profitent même pour faire signer des contrats non plus d'un an, mais de trois.

Argent Argent
 

Acheter un bien immobilier autrement

Par soucis de financement, il peut arriver que certaines personnes aient très peu de chance de devenir propriétaire d’un bien immobilier.
Argent Argent Lire la suite
 
 

Prêt immobilier : taux en baisse jusqu’à la rentrée !

Ces nouvelles baisses des taux des crédits immobiliers ont permis d’atteindre de nouveaux records, notamment pour les durées de référence, qui affichent un taux encore jamais vu depuis la fin des années 40...
Argent Argent Lire la suite
 
 

Crédit immobilier : Des taux bas mais l’étau se resserre

Les banques sont donc prêtes à faire un nouvel effort sur leur taux pour attirer le client, effort possible grâce la baisse du taux directeur à 0,15% pour anticiper le risque de déflation en Europe.
Argent Argent Lire la suite
 

Vendez rapidement et sans commission

Profitez de notre offre

Des centaines d'acheteurs recherchent un bien tel que le vôtre sur notre réseau.

vendez de particulier à particulier

Profitez de notre offre
Vendu ou remboursé
avant le 24 Juin

 
 
Actualités Argent

Restez informés sur l'actualité des prêts immobiliers et optimisez votre budget.

Actualités Argent
Actualités Immobilier

Suivez les tendances de l'immobilier et l'évolution des prix du marché.

Actualités Immobilier
Actualités Législation

Nous résumons l'actualité des projets de lois pour aider vos décisions.

Actualités Législation
Actualités Technique

Retrouvez les astuces et informations techniques pour vous guider.

Actualités Technique
 
 

Notre sélection de biens immobiliers à vendre